La Télévision

Petit Chaton est malade. Il a ouvert le bal avec un beau 40° de fièvre et cela fait quatre jours qu’il se ballade de 38° à 39°. Nous avons un rythme complètement bouleversé cette semaine. Bien évidemment, Petit Chaton n’est pas allé à la halte garderie pour son confort et celui des autres. Je n’ai pas envie qu’il contamine ses petits camarades. Je suis restée avec lui, bien au chaud à la maison pour prendre soin de lui. Heureusement, que mon médecin  a fortement insisté pour que je me fasse, exceptionnellement, vacciner contre la grippe cette année. Et Chéri est au travail comme d’habitude.

Mon pauvre chaton n’est vraiment pas en forme et toute mon attention est pour lui. Et en fin d’après-midi, généralement quand le pic de fièvre de la journée est de retour, il me réclame ses héros préférés à la télévision : Trotro, Peppa Pig ou encore Masha et Michka.

J’ai envie de lui faire plaisir; je m’installe, donc, avec lui sur le canapé et nous regardons ensemble un dessin animé.

Ai-je bien réagi? Existe-t-il d’autres alternatives?

Le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) préconise  une absence totale d’écran pour les enfants de moins de trois ans. Est-ce facile de mettre cette procédure en place au quotidien?

Nous avons toujours eu une télévision à la maison. Notre consommation est plutôt classique mais quotidienne. Nous regardons la télévision en fin de journée à l’heure des informations, de la météo et du programme du soir. Nous la regardons aussi de temps-en-temps en journée le week-end.

Petit Chaton est arrivé dans nos vies et nous n’avons pas vraiment changé ces habitudes là. Il connaît, donc, la télévision depuis sa naissance. Peu après sa première bougie, nous lui avons proposé le programme de France 5 « Les Zouzous » le matin pendant qu’il prenait son biberon. C’est à ce moment là que nous avons découvert le monde des dessins animés pour les tout petits et que nous sommes devenus incollables.

Très vite, petit Chaton a montré une réelle préférence pour Trotro et Peppa Pig. Et souvent le soir, il nous réclamait soit l’un soit l’autre. Entre temps, nous nous étions pris un abonnement Netflix pour nous. Alors, nous avons découvert qu’il y avait tout un tas  de dessins animés proposés dont les deux préférés de notre petit Chaton. Le soir, il a commencé à nous réclamer ses héros préférés. Nous avons commencé par céder, de temps à autre, et au fil du temps c’est devenu une habitude. Il regardait les dessins animés en attendant que le repas soit prêt et la télévision restait allumée sur ce programme jusqu’au moment du coucher. Petit Chaton est toujours resté très calme devant la télévision et pouvait y rester sans bouger un bon moment.

Plus les semaines passaient et plus, cette habitude qui avait été prise ne me convenait pas. Je trouvais que c’était beaucoup trop pour son âge, je ne voulais pas qu’il s’abrutisse devant la télévision. Moi, je préférais le voir s’amuser au milieu de ses jouets, faire du bruit et mettre du bazar. De plus, je voyais, régulièrement, cette publicité à la télévision qui rappelait d’éviter tous les écrans avant trois ans, histoire d’en rajouter une couche et de me faire culpabiliser un peu plus.

Un soir, j’ai voulu qu’on fasse un point avec Chéri de ce quotidien, de ces mauvaises habitudes que nous avions pris tous les trois. Après une journée de boulot, c’est vrai que c’était confortable de se dire, il est devant la télévision, je peux avancer sur ce que j’ai envie, il ne me sollicitera pas. Chéri m’a écouté très attentivement et a compris mon point de vue. Au fond, lui non plus ne voulait pas de cela pour notre fils.

C’est ainsi, qu’ensemble, nous avons lutté contre nos mauvaises habitudes et avons « redressé » la barre. Devenir parent, c’est un apprentissage de tous les jours, on peut et surtout on a le droit de faire des erreurs. On ne peut pas tout faire parfaitement du premier coup. Nous nous sommes rendus compte de notre erreur, nous avons su nous remettre en question et corriger le tire.

Finalement, il n’y a que le premier soir où cela a été un peu difficile puisque petit Chaton n’avait pas compris pourquoi nous avions changé ses habitudes. On ne pouvait pas lui en vouloir, c’est nous qui lui avions donné ce rituel. Nous avons donc redoublé d’attention pour lui, et avons dirigé son attention vers autre chose.

Aujourd’hui, petit Chaton regarde la télévision tous les matins : le temps de son biberon et de notre douche. C’est un rituel qui nous convient à tous les trois. Il se réveille tranquillement devant un programme adapté à son âge et pour une durée bien déterminée.

Et il y a les cas exceptionnels, comme cette semaine où mon petit Chaton, est malade avec beaucoup de fièvre. J’essaie de me mettre à sa place et je comprends qu’il préfère juste rester au calme devant un bon dessin animé.

Et concernant les autres écrans comme le téléphone ou la tablette, il n’y a accès seulement sous l’accord et la surveillance d’un adulte. Nous utilisons très peu la tablette donc il ne s’y intéresse pas vraiment. En revanche, il adore prendre le téléphone pour nous imiter. Mais quel enfant n’a jamais adoré faire cela? Nous vivons avec notre époque et petit Chaton aussi, à savoir l’ère du technologique et du tactile.

Comment allons nous faire pour l’arrivée de sa petite soeur? Elle connaîtra forcement les dessins animés tôt puisque nous n’avons pas l’intention de « priver » petit Chaton de son rituel matinal. Mais, une fois de plus, nous nous adapterons à cette vie à quatre et essaierons de trouver la meilleure solution qui convienne à nos deux enfants.

A très vite

xoxo Marie xoxo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s