Lettre d’une maman à son garçon

Plus que cinquante petits jours avant l’arrivée de ma petite Perle. Cinquante jours c’est rien dans une vie. C’est demain. C’est pourquoi aujourd’hui je ne veux penser qu’à mon petit Chaton et lui écrire ces quelques mots. Juste quelques mots d’une maman pour son fils.

Mon Chaton,

Tu as un livre dans ta chambre que tu aimes tout particulièrement, c’est une maman qui explique à son petit garçon comment elle l’aime. Elle finit par lui dire : « je t’aime chaque jour et pour toujours ». C’est une très jolie phrase que j’aime beaucoup.

Moi, ta maman j’ai envie de t’expliquer pourquoi toi mon fils je t’aime chaque jour et pour toujours.

Tu sais, j’ai toujours rêvé de devenir maman.  A l’époque, j’étais ambitieuse et je souhaitais cinq enfants. Pour moi, le vrai bonheur dans une vie, c’était des enfants et un amoureux. Une famille tout simplement.

Au fil des années, la petite fille qui jouait à la maman a laissé place à une adolescente qui rêvait de trouver le prince charmant, puis elle est devenue une jeune femme épanouie entre ses études et ses amis. Et un jour, j’ai rencontré ton papa, j’avais 22 ans. Je ne savais pas encore qu’il réaliserait à peu près tous mes rêves. (Oui, ton papa est formidable malgré son caractère de cochon).

Quelques années passent, tu es enfin là! Là, au creux de mon ventre. Tu ne me croiras peut-être pas mais je t’ai aimé de suite. Tu étais mon petit haricot et moi j’étais ta maman.

Pendant ces 9 mois, nous avons commencé à faire connaissance. Toi au rythme de ma voix et de mes mains posées sur mon ventre. Moi avec tes petits coups de pieds et de mains.

Et puis le plus beau jour de ma vie est arrivé. Oui, mon Chaton ta naissance a été et restera le plus jour de ma vie. Tu étais si petit, si beau et si parfait. Un tsunami d’amour m’a submergé à cet instant précis mais aussi une immense vague d’angoisse. Tu étais bien là sur ma poitrine. Mon amour pour toi s’est multiplié à l’infini. J’avais beau ne pas savoir ce qui aller m’attendre, une chose était sûr ni rien ni personne ne pourrait changer cet amour pour toi.

Désormais, ton bonheur et ton bien être étaient les seules choses importantes à mes yeux. A cet instant précis, tu es devenu ma responsabilité, ma priorité, mon oxygène.

Un amour si profond, si pur, si sincère et si entier.

Et tout cela, je l’ai su à la seconde où tu es né, mon ange.

Et aujourd’hui, cela fait 29 mois que cela dure. 29 mois que je doute chaque jour sur ma capacité à t’apporter tout ce dont tu as besoin pour devenir une personne épanouie. 29 mois que mon cœur est rempli d’amour. 29 mois que j’essaie de te comprendre. 29 mois où je m’adapte à toi. 29 mois que je dors beaucoup moins. 29 mois que je mange beaucoup plus équilibré pour que tu es de bonnes habitudes alimentaires. 29 mois que je suis épatée à chacun de tes progrès. 29 mois que je te répète 20 fois par jour que je t’aime juste pour que tu n’en doutes jamais. 29 mois que je ne regarde plus d’émissions « débiles » à la TV pour ne pas heurter ta sensibilité. 29 mois que je m’inquiète pour toi 24h/24. 29 mois que j’essaie d’être une maman.

Il y a tellement de moments où j’ai l’impression de ne pas faire tout comme il le faut et de râter. J’ai beau t’aimer de tout mon cœur et bien plus encore, il y a des jours difficiles. Des jours où ma patience arrive à ses limites. Des jours où je ne te comprends pas. Des jours où je ne prends pas le temps de te comprendre. Des jours où je culpabilise. Des jours où la fatigue prend le dessus. Et des jours où je ne t’écoute pas. J’espère que toi, mon coeur, tu me pardonneras mes moments de faiblesses.

Tu sais, je fais pourtant du mieux que je peux pour que toi plus tard, tu deviennes un homme comblé. Un homme bien dans sa peau. Un homme confiant en lui (oui, parce que pour aimer les autres il faut commencer par s’aimer soi-même). Un homme prêt à vivre dans ce monde, qui aujourd’hui me fait peur. Un homme juste. Un homme bon. Un homme qui suivra ses propres choix. Un homme qui fera ce qu’il aime. Et Un papa.

Bientôt, ta petite sœur sera parmi nous.

N’aie pas peur de ce très gros changement dans ta vie de petit garçon.

Saches que je ne t’aimerai pas plus ou moins qu’elle. Je t’aimerai toi et je l’aimerai elle. D’une manière différente avec des particularités pour chacun de vous deux mais toujours avec la même intensité.

N’oublie jamais que toi, mon chaton : tu as fait de moi une maman. C’est toi qui m’as offert ce bonheur pour la première fois. Tu es celui avec qui j’ai apprivoisé ce rôle de maman. C’est avec toi que j’ai eu mes premiers loupés et mes premières réussites en tant que maman. Et j’en apprends encore chaque jour à tes côtés. Tu es celui qui nous a fait devenir une famille.  J’ai découvert avec toi le monde des bébés, je suis devenue incollable aux comptines et je connais tous les personnages de dessin animés.

Tu vois, tu es unique et personne ne pourra jamais te remplacer. Et ta sœur le sera aussi.

Je t’aime bien évidemment parce que tu es mon fils, mon sang, ma chair et que je t’ai mise au monde mais pas seulement. Je t’aime aussi pour ce que tu es TOI avec ta personnalité, tes qualités et tes défauts.

J’aime que tu ne sois pas parfaitement parfait, que tu fasses des bêtises, que tu ne tiennes pas en place, que tu cours partout, que tu sois têtu, que tu aies un caractère fort.

Et j’aime quand tu m’appelles pour un rien, que tu prononces ce mot magique « maman », que tu te blottisses dans mes bras dès que tu as une contrariété, que tu me couvres de bisous avant d’aller au lit, quand ton visage s’illumine en me voyant arriver après une journée l’un sans l’autre, quand tu soulèves mon tee-shirt et pose délicatement ta main sur mon ventre pour dire bonjour au bébé et j’aime par dessus tout ton rire.

Pour toutes ces raisons, je t’aime mon petit garçon chaque jour et pour toujours.

xoxo Ta maman xoxo

4 réflexions sur “Lettre d’une maman à son garçon

  1. Flore dit :

    Très bel article d’une maman à son fils, tes mots me touchent et résonnent en moi. Je lis très souvent cette histoire à mon fils (j’ai cru reconnaître Mon amour) et mon fils aura 29 mois à la naissance de notre 2ème…
    Bientôt à 4… Savoure ces moments rien qu’avec lui. J’ai parfois cette peur que le mien se sente mit de côté une fois qu’ils seront 2… J’espère q’il le vivra bien et continuera à être heureux. Pour l’instant il a toute notre attention. Un nouvel équilibre à recréer… Etre parent ça s’apprends au quotidien …

  2. etunjourunemaman dit :

    Merci beaucoup pour ces quelques mots. Je sais que l’arrivée d’une petite soeur aura des répercussions sur mon petit Chaton, c’est pour cela que j’avais envie de lui écrire. Plus que quelques semaines pour profiter un maximum de lui.

  3. Julie dit :

    Wah, très touchant ton article. Ayant un fils aussi j’ai trouvé ta lettre magnifique. Je me suis retrouvé dans ce que tu as écris, alors merci. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s